Bannière du jeu Mario Kart Tour

Mario Kart est disponible sur smartphone ! Comme annoncé, le géant Nintendo a enfin décliné son célèbre jeu sur IOS et Android. Malheureusement pour les fans, l’application n’est pas disponible en Belgique. En cause ? La législation belge qui interdit les « loot boxes ». 

Depuis le 25 septembre, pour la plus grande joie des addicts du plombier vêtu de rouge et de bleu, Mario Kart a débarqué sur IOS et Android. Cela faisait plus d’un an que Nintendo avait annoncé la sortie du jeu sur smartphone. Pour l’occasion, des parcours mythiques ont été mis à jour, comme le circuit de l’Ile Choco 2 ou le circuit Toad. À côté de ces clins d’œil destinés aux joueurs les plus aguerris, le gameplay a été entièrement repensé. Le jeu comporte de nouveaux circuits inspirés des plus grandes villes du monde, telles que Paris, Tokyo ou New York. Petit plus, les personnages du jeu se déclinent dans des variantes inspirées des villes représentées dans les parcours. L’application cache aussi un nouveau mode de jeu : le mode « Frénésie ». Cette nouveauté permet de passer à un niveau de vitesse supérieur, de devenir invincible, mais aussi d’accéder à toute une série d’objets inédits.  

Seul petit « hic » : Mario Kart Tour n’est pas disponible sur le marché belge. La déception s’est violemment faite ressentir chez tous les fans du plombier moustachu. Ce n’est pourtant pas la première fois que la Belgique doit faire une croix sur un jeu Nintendo. La raison ? La législation belge interdit les « loot boxes », ces « boîtes surprises » que l’on achète sans connaitre à l’avance leur contenu. Généralement, les éditeurs s’adaptent à la loi belge en développant des versions de leur jeu exemptes de « loot boxes ». Au grand malheur des fans, Nintendo a préféré priver la Belgique de Mario Kart Tour plutôt que de développer une version aménagée. Ceux qui souhaitent contourner les règles trouveront facilement des étapes à suivre sur internet. Bien évidemment, ces solutions réservent parfois de mauvaises surprises, comme des virus. Si vous désirez réellement tester Mario Kart Tour, lancez-vous donc à vos risques et périls… Vous êtes prévenus !  

Hanna Schevenels