Avec “Mon nom est clitoris”, Lisa Billuart Monet et Daphné Leblond abordent la sexualité féminine avec légèreté et sensibilité.

Dans leur (15) Mon nom est clitorischambre, des jeunes femmes entre 20 et 25 ans se livrent sur leur sexualité. Sincères  et sans gênes, elles se confient sur leur rapport au corps, à l’autre, au plaisir… Drôle et émouvant, le film se distingue par une mise en scène qui donne libre court à la parole. Le documentaire laisse place à la femme, aux femmes. Chaque témoignage nous touche, nous fait rire et nous pousse à la réflexion.

Engagé, le film dénonce notamment  le tabou et la censure autour clitoris. Il met en lumière le peu de traitement dont-il fait part dans l’éducation ou les manuels scolaires. Un  préjudice tant pour les hommes que pour les femmes. Mais tout en humour et avec pédagogie, les deux réalisatrices s’amusent à nous le faire découvrir sous tous ses angles, tout en nous expliquant son fonctionnement.

Cependant, les personnes étant déjà intéressées par la question et renseignées n’apprennent rien qu’ils ne savent déjà, Mon nom est clitoris se destine au grand public. Ceci dit il  reste incontestablement un excellent documentaire qui soulèvent avec brio les questions relatives à la sexualité féminine.

Patrick Lima.