Après une journée de cours éreintante, je décide d’ouvrir les nouvelles sur myulg. Agréable surprise, deux messages concernent des réductions pour les pièces de théâtre « Smatch 2 » et « Ivanov RE/mix ». C’est à cet instant précis que l’idée de cet article m’est apparue.

« L’opéra, c’est pour les vieux ! », « Le théâtre depuis Molière, c’est fini ! » et « Les musées, ça sent le renfermé ! ». En prêtant une oreille attentive lors de soirées ou dans des amphis, voilà ce que j’entends régulièrement. En tant que critique culture, ça me hérisse le poil. J’ai décidé de montrer mes crocs.

L’opéra existe depuis 500 ans et pourtant il fait l’objet sans cesse d’un coup de balai. C’est exactement la mission de l’opéra royal de Wallonie (www.operaliege.be). Chaque saison, il nous offre des versions modernes de grands classiques. Je voudrais pourtant taire certaines rumeurs. Non, il ne faut pas obligatoirement venir en robe de princesse ou en pingouin. Et non, l’opéra n’est pas réservé aux personnes de plus de 65 ans. Qui plus est, 10 euros en première classe pour 3 heures de spectacle, c’est bon marché. Essayez, vous serez conquis !

Pour le théâtre, il est vrai que Shakespeare ou Molière sont des références. Grande amatrice, je me suis parfois demandé ce que je faisais là lors de certaines pièces. En regardant Rodrigue face à son dilemme, j’avais envie de lui faciliter la tâche en tuant tout le monde. Mais avec le spectacle « Oxygène » du metteur en scène russe Ivan Viripaev, je suis restée à bout de souffle. Si j’étais vous, je me poserais la question : « Pourquoi je n’aime pas le théâtre ? ». Parce que tout le monde dit que c’est nul ? Pourquoi ne pas affirmer votre personnalité ? Un conseil alors, direction le théâtre de la place (www.theatredelaplace.be) en Outre-Meuse.

Quant aux musées, on est au 21e siècle, il est fini le temps des endroits poussiéreux et plein de souris. La ville de Liège (www.lesmuseesdeliege.be) met un point d’honneur à soigner leurs présentations : le cursus, Le futur BAL, le nouveau musée de la vie wallonne,… Vous pensez que cela ne sert à rien d’observer des silex, des « croûtes » de grands peintres ou les étapes de fabrication du péket (j’ai peut-être éveillé votre attention). La culture c’est comme la mode. C’est parfois rétro pourtant c’est la tendance de cet hiver.