La famille Bélier (2014)

« Je ne m’enfuis pas, je vole… » vers la télécommande pour arrêter ce massacre. A moins de vivre dans une grotte, tout le monde a déjà entendu parler de la famille Bélier de Eric Lartigau. Honnêtement, si l’on enlève les quelques moments où Louane chante, que reste-t-il de bien dans ce film ? Il cumule des clichés qu’il n’est plus possible de ressortir en 2016 au cinéma !

Par exemple, un vrai timide ne quittera jamais une salle remplie de monde en courant car il sait que ça attirera encore plus l’attention, ce qu’il ne veut pas. Ou encore, n’importe quelle adolescente se poserait des questions si elle n’avait pas ses règles à 18 ans et saurait quoi faire quand ça arrive enfin. De plus, aucun parent n’exhiberait la tache de sang de sa fille à toute la famille et à un copain de celle-ci !

De plus, le dénouement est tellement attendu ! Les deux adolescents tombent amoureux et elle réussit son concours… Quel suspense insoutenable d’1h45 !

En revanche, s’il a été apprécié par autant de personnes, c’est qu’il a tout de même des qualités que je n’ai pas remarquées.

Isaline