Sortie le 20 septembre 2019 sur PC, Mac et Switch, Untitled Goose Game plus couramment appelé UGG offre aux joueurs la possibilité d’incarner une oie cleptomane dans un simili-monde ouvert. Véritable jeu digne d’intérêt ou simple redite de Goat Simulator ?

Untitled Goose Game

Un monde semi-ouvert où l’on incarne un animal avec la possibilité d’interagir avec plusieurs éléments de l’environnement. Résumé comme ça, UGG semble être une simple copie de Goat Simulator. Et pourtant, son seul point commun avec le jeu à la chèvre s’arrête au fait d’incarner un animal. Développé par quatres australiens, UGG a très rapidement connu un succès au point d’arracher le top des ventes sur Switch à l’indétrônable The Legend of Zelda : Link’s Awakening.

Grâce à son gameplay minimaliste et son ambiance bon enfant, le jeu du studio House House est accessible à tout type de joueur : du néophyte au hardcore gamer. En effet, UGG permet de jouer une oie sournoise dont l’unique but est de voler sandwich, chapeau ou lunettes à nous, humains. Contrairement à de nombreux jeux d’infiltration, l’ambiance du jeu n’est pas anxiogène : impossible de mourir ou de perdre. L’incroyable travail d’animation des mouvements de l’oie impressionne et amuse. Quant à la durée de vie du jeu, les quatres niveaux ne termineront en quelques heures. Cependant, le tableau n’est pas parfait, on regrette que l’oie se déplace aussi lentement même en sprint. On aurait apprécié pouvoir se déplacer plus rapidement afin de ne pas avoir à supporter de long temps de marche.

En tout cas, Untitled Goose Game a conquis le coeur de nombreux joueurs comme le montre ses multiples nominations à de prestigieuses cérémonies de récompenses du jeu-vidéo. UGG est un véritable vent de fraîcheur et de folie dans le paysage vidéoludique qui nous fait aimer cette malicieuse oie avec laquelle on s’amuse à enquiquiner des humains. Notre oie favorite se retrouve déjà dans des memes Internet et vous rappellera immédiatement les fous rires qu’elle a provoqués.

Le jeu est disponible sur Steam, Epic Games, Xbox One, PS4 et Switch.

Florian Schotter