Atteinte du syndrome d’Asperger et diagnostiquée à seulement 20 ans, Donna Williams a décidé de partager son récit atypique. Description d’un mal-être profond qu’elle va chercher à analyser et qu’elle parviendra à surmonter.

23 Si on me touche je n'existe plus

Depuis toujours, Donna est confrontée à des problèmes relationnels importants : elle ressent des émotions brutales et redoute les contacts physiques. Se créer un univers personnel avec des personnages fictifs semble inévitable pour cette enfant qui ne met pas encore de nom sur sa maladie et qui est victime de maltraitances.

Un parcours inhabituel

Contrairement à la majorité des autistes, l’auteure ne cesse de voyager et de provoquer les rencontres plutôt que de se cloîtrer. L’autisme ayant tendance à isoler. Sa curiosité sans limite la pousse à se documenter sur ses symptômes pour découvrir ce qui la hante. La précision des termes médicaux employés est d’ailleurs frappante.

Une carrière à hauteur de ses espérances

L’élément qui ne passe pas inaperçu à travers cette histoire, c’est surtout la carrière que Donna Williams s’est construite malgré son parcours de vie pour le moins tragique. Elle finira professeure qualifiée, conférencière internationale et consultante de l’autisme, après avoir étudié à l’université comme elle le rêvait.

L’aboutissement de ce combat, elle ne le doit pas qu’à elle-même et rend donc hommage, avec ce livre, à toutes les personnes qui l’ont épaulée.

Si on me touche, je n’existe plus. Le témoignage exceptionnel d’une jeune autiste.

Donna Williams, J’ai lu, 1992

Lilou Tourneur