Instagram, réseau du paraître et du montrer, des cuisses liftées et des ventres rentrés… Plateforme américaine et donc très puritaine : Cacher ce sein que je ne saurais voir ! Qu’un téton d’homme apparaisse, pas de problème, mais grand dieu surtout pas celui d’une femme… Et pourtant, c’est aussi la plateforme qu’ont choisi plusieurs comptes pour défendre certains combats dont le féminisme fait évidemment partie. Nombre d’entre eux sont souvent censurés, “shadow bannés”, etc. Mais ils tiennent bon car leurs causes sont justes : Décomplexer, démystifier, dénoncer.  

Emma_clit

@emma_clit

Derrière Emma_clit, il y a Emma, une ingénieure informaticienne le jour et dessinatrice … quand elle a fini le reste ! En juillet 2017, son article « Fallait demander » devient viral et popularise le concept de charge mentale en France et en Europe. La charge mentale, qu’est-ce que c’est ? C’est le fait que très souvent ce sont les femmes qui sont désignées « Patronne » des tâches ménagères avec toute la maisonnée qui attend ses instructions pour agir… Créant bien souvent de l’épuisement. Combien de fois avez-vous entendu quelqu’un dire « Il fallait demander » ? Eh bien non en fait, mais on vous laisse aller voir pourquoi ! Depuis, elle continue de poster sur ses réseaux des bandes dessinées qui traitent de différents thèmes touchant au féminisme (le regard masculin, les violences obstétriques, le clitoris…), mais aussi plein d’autres sociétaux ou politiques.  

Kiran Sinimalé

emma_clit

@emma_clit