Duchâteau, conseillère pédagogique au Service Guidance Etude de l’université de Liège

Le P’Tit Torê est allé à la rencontre de Dominique Duchâteau, conseillère au service Guidance Étude, pour récolter quelques conseils pour bien étudier pendant un blocus…

Késako ?

Ce service gratuit est composé de conseillers pédagogiques qui sont à ta disposition toute l’année. Il existe différents types d’activités : collectives où les conseils sont plus généraux, ou alors des entretiens individuels personnalisés.

Un planning en 3 étapes pour ton blocus !

1) Faire le point…

Tout d’abord, il faut que tu commences par savoir ce qu’il te reste à faire dans chaque cours et ce que tu vas devoir faire pour les connaître (exercices, plans, résumés,…).

2) Le temps…

Une fois que tu sais ce que tu as à faire, il faut savoir combien de temps tu as. Il faut donc calculer les jours entre aujourd’hui et les examens pour voir dans quelle mesure ce que tu as prévu va coller ou pas. Si tu es trop court, tu vas devoir faire des choix…

3) L’heure des choix…

Tu sais désormais, ce qu’il te reste à faire et combien de temps il te reste. Il faut désormais créer un planning et décider quoi étudier, quel jour et à quelle heure. Attention, Dominique Duchâteau insiste sur le fait de laisser au moins une demi-journée de battement pendant le blocus. Celle-ci aidera à récupérer ce qui n’a pas été fait par manque de temps.

Tout est une question de temps, mais combien par jour ?

« On parle souvent de 3×8, 8h de sommeil, 8h de travail et 8h d’autre chose ». Attention de mal interpréter ces dernières, cela comprend le réveil, la douche, les repas,…

Pour faire un bon blocus, il faut compter entre 7 et 9h de travail par jour. Au-delà, tu risques de ne pas être concentré. « Il vaut mieux travailler au maximum de sa concentration. »

Et si on faisait une petite pause ?

« En moyenne, on arrive à rester concentré environ 1h30 d’affilée ». Cela dépend bien sûr de chacun, mais faire des tranches d’étude de moins de 45 minutes semble peu pour la conseillère. « Faire des périodes de temps d’1h30, une petite pause de 15min, de nouveau travailler 1h30, puis une pause un peu plus longue. Là, ça peut vraiment être un truc qui fonctionne bien! »

Un dernier conseil, évite d’aller sur ton téléphone ou Facebook pendant les petites pauses de 15 minutes, car elles vont vite devenir longue…

A quelques heures de l’examen…

« Une chose est certaine, pas de nuit blanche ! » Tu risque de mal comprendre les questions. La fixation de la mémoire se fait lors du sommeil paradoxale, quand tu commences à rêver. « Si je suis en retard, le mieux est de se dire que je vois en gros mes chapitre restants ».

L’idéal reste d’avoir fini quelques heures avant l’examen pour permettre de relire les points difficiles de la matière ou alors les tuyaux laissés par les profs.

« Lire, lire et relire, ce n’est pas utile ! »

Une chose importante quand tu travailles tes cours est de rester actif. Il faut éviter les simples lectures répétées, mais plutôt faire des plans, lignes du temps, tableaux comparatifs,…

Tom LEONET

Contacter le service Guidance Étude :
Entretiens individuelles sur rendez-vous :
guidance.etude@uliege.be (envoyer un mail avec les disponibilités)