22 chapitres répartis en 4 « Titres », 176 articles soit 80 pages de texte législatif, il donne envie le décret « Paysage », n’est-ce pas ? Il encadre, pourtant, toutes les études supérieures.  Alors vu qu’on se doute que vous ne le lirez pas, on se l’est farci pour vous ! Petit retour sur quelques notions clefs pour ne pas se perdre dans le Paysage (ouais en plus on a gardé notre humour).

paysage

La première chose à comprendre  c’est que dorénavant vous compterez non plus en années, mais « blocs » et en « crédits » (retenez bien ce terme vous verrez, il vous sera vital).  

Le bachelier comporte 180 crédits, les « Masters 60 », 60 et les « Masters 120 », on vous le donne dans le mille : 120 crédits.  

Historiquement, le bachelier s’effectuait en 3 ans et tu devrais pouvoir le finir en 3 ans. Mais, grande nouveauté du décret, tu peux organiser ton bachelier comme tu le souhaitesL’idée est de te rendre acteur de ses propres décisions et de ta scolarité et te donner une certaine autonomie dans ton travail (notion 1). 

En pratique, le décret te laisse  choisir les crédits que tu souhaites ajouter à son Programme Annuel de l’Étudiant (PAE), soit tous les cours de l’année. 

Si chaque année comporte 60 crédits, il arrive pourtant que nous rencontrions des erreurs de parcours. En fonction du nombre de crédits validés, découlent 4 cas (jusqu’en bloc 3) (notion 2): 

1) Tu valides tes 60 crédits ?

Félicitations, tu atteints le niveau suivant;

2) Tu valides entre 45 et 59 crédits ?

Tu passes également au niveau suivant, mais avec un malus : il faut repasser en priorité les crédits résiduels.  

Tu te sens l’âme d’abattre le boss ? Tu peux même introduire une demande pour dépasser les 60 crédits; 

3) Tu valides entre 30 et 44 crédits ?

Tu restes dans le même niveauil faut que tu valides tes crédits, mais on te laisse goûter aux nouveautés du bloc suivant;

4) Enfin, tu valides moins de 30 crédits  ?

Trecommences le même niveau sans accès à de nouveau crédits;

Décret-paysage

En fin de bachelier, tu ne pourras avoir accès à un Master que si tu as validé minimum 165 crédits ET que dans les crédits restant ne figurent pas de cours de première ou de deuxième. Si tel était le cas, tu devrais refaire une année juste pour valider ces cours-là ! (notion 3)  

Dans tout ce bazar, il ne faut pas oublier la financiabilité (encadrée par un autre décret)(notion 4).  

Concrètement, la financiabilité détermine si tu apportes un financement à ton institution.  

C’est très important car un étudiant non-finançable peut être refusé par l’institution (c’est même souvent las cas). Au début de ton inscription, tu es finançable. Mais tu deviens non-finançable, si  tu n’as pas validé la moitié du total de tes PAE sur les trois dernières années avec un minimum de 45 crédits réussis Pour les matheux : Finançable si X > 45 et si le total de crédits validés / Somme des PAE de toutes tes années > la moitié du même calcul. Petit exemple:

Benjamin a fait 3 ans à l’université:

1ère année (Bloc 1) : 37 crédits /60

2ème année (Bloc 1-2) : 40 crédits /40

3ème année (Bloc 2-3) : 50 crédits /60

Le calcul : (37+40+50)/(60+40+60) = 127/160 => C’est bien supérieur à 45 crédits et par ailleurs, 127 est supérieur à 80, qui est la moitié de 160. Benjamin est finançable ! Bravo Benja ! Tu seras préjent à la rentrée !

On espère que ça te permettra d’y voir plus clair !  Paysage

Dans tous les cas, retrouve la version mise à jour du Décret «
 Paysage »  sur www.gallilex.cfwb.be, le numéro CDA est 39681.  

 

La Fédé se tient aussi à ta disposition pour toute information complémentaire ou tout recours que tu souhaiterais introduire.

Thomas Ravanelli