Tandis que le groupe belge Ghinzu ne cesse de retarder la sortie de son tant attendu quatrième album, les XX eux se sont reformés pour nous offrir un album du changement. On ne vous présente plus ce groupe anglais, déjà culte, qui a su s’imposer en deux albums comme une référence de la scène électro-pop-rock. Si vous ne connaissez pas, vous avez raté votre vie, pendez-vous. Bon, j’avoue avoir un peu exagéré, mais vous avez compris l’idée.

Leur premier album XX de 2009 est un vrai chef d’œuvre, vous ne pourrez pas ne pas y trouver votre bonheur. Ils sont de véritables créateurs d’ambiances, faisant beaucoup avec presque rien. Et un peu de minimalisme de temps en temps, ça fait du bien pour contrebalancer les excès. Coexist, leur deuxième album sorti en 2012, poursuivait cette lancée, mais était moins abouti. On en attendait donc beaucoup de ce nouvel opus, surtout après le lancement de la carrière solo de Jamie XX, magicien électro de la bande.

La sortie de leur premier single On hold avait émoustillé la terre entière. Puis I see you est arrivé et pour certains, ça a été la retombée du soufflé, pour d’autres le signe d’une renaissance et l’arrivée à une autre maturité. Plus lumineux que les précédents opus, plus électro aussi, mais sous des dehors plus dansants les paroles nous rappellent qu’il peut y avoir de la profondeur dans la musique pop. Les nostalgiques trouveront peut-être plus leur bonheur avec les morceaux Lips, Performance, Brave for you, I dare you et Test Me. Soit la moitié du disque. Avec le temps, les autres morceaux sauront trouver leur cœur et l’irradier de lumière.

Louise D’Ostuni