Album de Myles Kennedy "Year of the Tiger" Après 10 ans d’attente, Myles Kennedy nous offre son album solo. Personnel, abouti et travaillé, il opère un mélange de genres fascinant, avec des textes accrocheurs. 

Myles Richard Kennedy, de son vrai nom, Myles Richard Bass, est un chanteur, compositeur et guitariste américain de 48 ans. Il est surtout connu pour être le chanteur des albums solo de Slash avec The Conspirators, ainsi que le chanteur du groupe Alter Bridge. Après avoir acquis de l’expérience et une maturité scénique grâce à ces groupes, il s’ouvre enfin à ses fans avec son album solo. Il se libère un peu du hard rock et du métal alternatif pour aller vers un mélange de style plus vaste qui s’étend à la musique du monde (le folk, l’acoustique, un peu de blues…).  

Le point fort du chanteur, en plus d’être un bon guitariste, c’est son écriture. The year of the Tiger est sorti en mars 2018. Les thèmes qu’il exploite dans son album sont plus familiaux et intimes que les textes qu’il écrit pour Alter Bridge, qui sont eux, plus sombres. Ses principaux messages sont la recherche de l’espoir, l’au-delà (The Great Beyond), et l’amour (Love can only heal). L’année du tigre dans le calendrier chinois, c’est 1974 : l’année de la mort de son père. Il dédie aussi une chanson à sa mère.  

Sa voix est très spéciale, il a une gamme de quatre octaves. Fan de Jeff Buckley, il interprète souvent le célèbre « Hallelujah » par plaisir. Il chante avec ses tripes, mettant une grande intensité émotionnelle. Il vit ses chansons au lieu de les chanter. Il dit souvent que son secret est d’y mettre son âme. Car pour lui, le public réagit davantage à l’émotion qu’à la technique.

Camille Jurdant