Affiche série Wild Wild Country

Avis aux âmes sensibles, ce documentaire ne vous laissera certainement pas indifférents. Le récit se plonge dans l’immense controverse qu’a provoqué le culte mené par le guru indien Bhagwan Shree Rajneesh et son assistante personnelle Ma Anand Sheela durant les années 70 et 80 aux Etats-Unis.  

La communauté  Rajneeshpuram s’est développée contre le gré des habitants de Wasco County en Oregon. La ville était jusque-là majoritairement occupée par des retraités qui avaient fièrement investi dans un nouveau foyer pour y passer leur retraite bien méritée. Seulement cette dite tranquillité fût très vite basculée par l’arrivée en masse du culte dans les années 70. Une fois les Sannyasins installés, les habitants ont tenté à plusieurs reprises de freiner la propagation du phénomène.  

Malgré les tentatives des habitants d’Oregon, la communauté n’a pas cessé de grandir au-delà des frontières américaines. Avec un total approximativement de 30.000 membres, le culte survit grâce aux Sannyasins travaillant et participant à la propagation du phénomène à travers des festivals, centres de méditation et même boîtes de nuits. 

Le documentaire est composé de six épisodes, chacun se focalisant sur un aspect donné de la controverse. Les points de vue partagés sont ceux d’anciens membres du culte ainsi que des habitants de Wasco County. La symétrie de ces deux points de vue est clairement ce qui plonge le spectateur dans une dualité émotionnelle. 

Martins Ana