Par ses lumières, ses mouvements, sa musique, son jeu, La Danseuse est une œuvre éblouissante.

La danseuse de Stéphanie Di Giusto

Ce film retrace la vie de Loïe Fuller, une jeune américaine venue à Paris jouer la comédie. Ode à l’art sous toutes ses formes (musique, danse, mise en scène) et à la création artistique féminine, il dévoile le sacrifice et la souffrance physique de Loïe Fuller, jouée par Soko (qui s’est engagée pleinement dans l’apprentissage de la « danse serpentine »), ainsi que la dévotion de Stéphanie Di Giusto (réalisatrice), qui a consacré six ans de sa vie à la réalisation du film.

La Danseuse, c’est l’histoire d’amours impossibles, de rivalités brisantes mais c’est surtout l’histoire avec un grand H puisque les références y sont nombreuses (la ruée vers l’or, les débuts du cinéma, les avant-gardes…).

Camille Gaillard