Coeur d’encre, écrit par Cornelia Funke, nous invite à plonger dans l’univers secret des livres. Entre les pages, ce sont deux mondes qui se confrontent. L’un est fait de chair et de sang, l’autre de papier et d’encre.  Mais tapis au fond de l’encre des livres, grouillent des êtres humains, rendu vivant par la voix de certains d’entre-nous.

Mo a une fille: Meggie. Relieur, il voyage souvent chez des collectionneurs et collectionneuses pour prendre soins de leurs « trésors ». Chers, inestimables souvent, il les soigne et leur rend leur beauté d’antan. Mais le livre que Mo chéri par dessus tout s’appelle « coeur d’encre », un livre écrit « il y a un peu moins de 30 ans ». Mo ne lit jamais des histoires à Meggie, ou tout au moins, il a arrêté le soir où la mère de Meggie, Resa, a mystérieusement disparu. Une nuit, rattrapé par son passé, Mo est obligé de lire une nouvelle fois. Mais cette fois, il devra lire pour le compte de Capricorne, chef d’une bande de brigands évadés de “Coeur d’encre”. Jusqu’à ce qu’il apprenne que Resa vit encore, emprisonnée dans les pages du livre. Emprisonnée dans le monde de « coeur d’encre ». Et qu’avec les bons mots, il peut y accéder…

« Lire n’a jamais été aussi fascinant – et aussi dangereux. »

Thomas Ravanelli