raw-2016-grave-julia-ducournau-cannibal-film

Justine (Garance Marillier), une jeune femme de 18 ans rentre à la faculté de vétérinaire où étudie également sa sœur Alex (Ella Rumpf). Afin de se faire accepter par les vétérans, Justine est contrainte de devenir une bizut tout comme sa sœur et ses parents l’ont été auparavant.

“Grave” est bien plus que l’histoire d’une jeune femme végétarienne qui devient cannibale après avoir gober un rein de lapin. La réalisatrice Julia Ducournau offre au spectateur un premier long-métrage fort et intriguant. Comme protagoniste principale, elle choisit une jeune femme à la charnière entre l’adolescence et l’âge adulte quittant le cocon familial pour être plongée dans l’univers estudiantin. Avec ce passage, toute une série de changements s’opèrent mentalement et physiquement chez la bizut et ce n’est pas toujours joli à voir. La candide Justine découvre progressivement son corps de femme, sa libido, le désir, l’envie de la chaire qui va au-delà de l’acte sexuel en tant que tel. Le spectateur est mis à la place de la protagoniste, il regarde le corps de l’homme (Rabah Nait Oufella) de manière fragmenté comme l’est communément celui des femmes au cinéma et à la télévision.

Ce film montre donc au spectateur un corps de jeune femme “raw”, c’est-à-dire tel quel, sans artifice, où l’homme est l’objet du regard, le tout beigné dans une atmosphère fantastico-horrifique.

Tiffany GHYSEN