313305

Réalisé par James Mangold, Logan exploite la chute du mutant le plus sauvage de l’univers Marvel. A 48 ans, Hugh Jackman aiguise une dernière fois ses griffes d’adamantium pour clore le chapitre X-Men dédié à Wolverine.

Dans cet ultime volet, Logan apparaît en chauffeur de limousine défraichi et affaibli. Terré dans le désert mexicain, Wolverine confine le professeur Xavier, ravagé par la sénilité, dans une prison de bois, pour sa propre sécurité. Alors qu’ils pensent être les derniers de leur espèce, la routine poussiéreuse des héros déchus est perturbée par l’arrivée d’une gamine mutante. Laura résulte d’une expérimentation lugubre destinée à créer des enfants-guerriers. Dispersés lors de leur fuite, Laura n’aura de cesse de retrouver ses « frères et sœurs » pour s’échapper vers le Canada.

Avec des scènes d’action aussi puissantes qu’à ses débuts, la franchise X-men offre à son mutant phare une fin prodigieuse. Anglé sur le côté humain de la bête, James Mangold propose une interprétation anti-héro de Wolverine. Par réalisable un thriller psychologique sur un mutant ? James Mangold l’a fait.