maman-j-ai-rate-l-avion-film-4870pare_n10

« Le père Noël est une ordure »

« SOS : détresse amitié », on a tous envie d’y faire appel  durant cette rude période de bloque. L’autre alternative est celle de s’installer devant un bon film marrant. « Le père Noël est une ordure », comédie française on ne peut plus culte, vous fera oublier les moindres tracas de votre étude qui n’avance pas. Entre les coups de fil d’un obsédé ; les visites du voisin bulgare essayant de faire goûter à Thérèse et Pierre les plats les plus infectes ; l’arrivée de Katia, le travesti homosexuel ; les crises de Mme Musquin et enfin les disputes du couple de Josette et Félix, les catastrophes ne manquent pas, le soir de Noël. La visite au zoo, à la fin du film, dans le but de se débarrasser d’un corps tué malencontreusement est la cerise sur le gâteau (ou sur la bûche ?).

« Maman, j’ai raté l’avion »

Scénario aussi improbable qu’il soit,  « Maman, j’ai raté l’avion » est LE film de notre enfance, typique de Noël. Après 15 visionnages, on ne s’en lasse toujours pas. Oublié à la maison alors que sa famille se rendait à Paris pour y passer les fêtes de fin d’années, Kevin a fait face aux deux cambrioleurs les plus maladroits des Etats-Unis. A l’âge de 8, 9 ou 10, on voulait tous s’identifier au petit Kevin, indépendant, débrouillard et courageux. Encore aujourd’hui, nous aimerions tous retourner à cet âge où nous n’avions pas à avaler des syllabi entiers et à passer des nuits blanches à étudier.

 

Esen KAYNAK