aae8c3815e480df148b34369cdb509a6

Ces dernières années, la boxe bénéficie d’une nouvelle popularité auprès des femmes. Il faut dire que les magazines en parlent comme du Saint Graal pour décrocher le corps parfait. Derrière cette publicité facile, la boxe cache bien d’autres avantages. Testé et approuvé.

La sueur, l’effort, la douleur… Un entrainement de boxe n’a rien de sexy. A priori recevoir des poings en pleine figure n’a rien d’attrayant non plus. Cependant, l’acharnement nait de ces coups reçus. La souffrance à chaque mouvement motive le suivant. Quand le corps lâche, l’esprit prend la relève. Il continue à envoyer les coups comme si c’était la dernière chose à faire.

Toutefois, se battre ne consiste pas l’épreuve la plus difficile d’un entrainement. Pour ne pas se blesser, le boxeur doit se muscler. Et là, tout le monde est logé à la même enseigne. Au début, l’échauffement physique ressemble plus à de la torture qu’à du sport : abdos, pompes, squats, course, sprint, sauts, gainage. Par la suite, ces exercices deviendront de plus en plus faciles. Il s’agira alors de repousser ses limites. La satisfaction qui en découle n’a pas de prix.

Désormais, cette expérience n’est plus réservée qu’aux hommes. Enfiler ses gants et se mesurer à un garçon, même si c’est juste pour apprendre à frapper, relève du symbolique. Ici, pas de place pour les formules de pseudo galanterie. L’apprentissage de la discipline surpasse les conventions désuètes. En bref, une incroyable source d’empouvoirement.