ManifestationEcoloJAntiTTIP  

A l'heure où le TTIP et le CETA menacent, notamment, l'environnement, braquons les projecteurs sur trois initiatives locales qui tentent d'apporter leur pierre à l'édifice écologique. Ces projets concernent les jeunes ou sont liégeois, voire les deux, et vous intéresseront forcément. Oui, des groupes de personnes proches de nous se mobilisent pour la préservation de leur planète.

Ecolo  J

Ecolo J se présente comme une organisation de jeunesse politique. Elle a pour but la sensibilisation des jeunes (15 à 35 ans) aux valeurs de l'écologie politique, notamment en matière environnementale. Elle n'a ni plus ni moins l'ambition d'influencer les décisions politiques afin de les rendre plus justes et ouvertes aux jeunes. Ecolo J organise régulièrement des actions en Belgique, allant de manifestations contre le TTIP au soutien envers des villages novateurs tels que Comblain-au-Pont, qui investit dans les énergies renouvelables. Tout récemment, le groupe Ecolo J actif à l'ULg a également lancé la campagne Fossil Free ULg. La protection de l'environnement n'est pas le seul cheval de bataille d'Ecolo J. Ces jeunes Verts touchent à tous les domaines politiques, militant par exemple pour une réforme de l'enseignement. Signalons toutefois qu'Ecolo J n'est pas la jeunesse du parti Ecolo.

Observatoire Hugo

HugoConferenceEnvironmentMigrationPolitics

En novembre, l'unité de recherche «Sphères» de la faculté des Sciences de l'ULg  a lancé la première structure au monde consacrée exclusivement à la thématique des migrations environnementales : l'Observatoire Hugo. Son coup d'envoi a été donné à l'occasion de la «Hugo Conference: Environment, Migration, Politics», à laquelle était notamment invité Nicolas Hulot. Le phénomène de migration causée par des catastrophes naturelles ne cesse de croître. Tandis que les gouvernements prennent enfin conscience du problème, les recherches dans ce domaine sont en plein essor. Une équipe de chercheurs liégeois issus des sciences sociales et des sciences de l'environnement, pionniers dans le domaine, travaille déjà sur le terrain en Afrique et en Asie. Les thématiques auxquelles ils s'attellent vont des politiques migratoires aux politiques foncières. Grâce à la création de l'Observatoire Hugo, ils gagneront en stabilité et auront une plus grande visibilité internationale. Leur objectif est double : informer le public et aider les décideurs politiques.

Un premier «quartier durable» liégeois au Sart-Tilman

Le chantier a débuté il y a maintenant deux ans et voit le bout du tunnel. A côté du campus universitaire du Sart-Tilman, le premier «éco-quartier» sort de terre. Ce projet de «quartier durable» a pour but de minimiser le plus possible l'impact sur l'environnement. Pour obtenir ce label, il fallait respecter la majorité des critères du «Référentiel quartier durable» établi par la Région Wallonne avec l'aide de chercheurs de l'ULg. Ce projet met l'accent sur les logements passifs, la mobilité douce et le respect de la biodiversité, tout en exploitant au maximum les ressources naturelles. Cette idée novatrice dans le domaine de l'immobilier séduit les acheteurs. Près de 75 % des logements mis en vente ont déjà trouvé acquéreurs. L'inauguration de ce quartier est prévue pour 2017.

Olivier DAELEN