Amis depuis leurs 15 ans, Ilias Jabbari et Alexandre Gilmet ont toujours rêver de réaliser un projet ensemble. Quelques années plus tard, après leurs études supérieures, ils décident de lancer la plate-forme Émergence…

© Tom Léonet

© Tom Léonet

Comment est né le projet Émergence ?

Ilias Jabbari : Notre projet est né un peu par hasard. On se fréquente depuis longtemps et, un jour, pour rigoler, on a parlé de créer une application. Le lendemain, on en a rediscuté, mais plus sérieusement. Au fur et à mesure, le projet s’est concrétisé.

Alexandre Gilmet : Le but de notre application, c’est de faire émerger des opinions représentatives de différentes communautés. Dans un premier temps, comme on était encore étudiant, on s’est concentré sur les sujets concernant l’Université de Liège. Le chemin s’est tracé naturellement à partir de
cette idée.

Pourquoi avoir fait appel au VentureLab* ?

A.G : Il s’agit d’un véritable projet entrepreneurial et nous n’avons pas la formation nécessaire pour le mener à bien. Très vite, on s’est dirigé vers le VentureLab. En juin 2018, nous sommes passés devant un jury d’entrée, et depuis, nous sommes accompagné par un coach. Il nous suit, nous aide et essaye de nous aiguiller dans les différentes étapes d’avancement. Il y a également des ateliers organisés pour nous apprendre des nouvelles techniques dans le développement d’un projet entrepreneurial. En plus, des bureaux ouverts 24h/24h sont à notre disposition.

I.J : Et pour nous aider encore plus, un staff d’experts dans diverses branches de l’entrepreneuriat est disponible pour des consultations complémentaires.

*le VentureLab est un incubateur de Start-Up qui est notamment sponsorisé par HEC et l’Université de Liège.

En quoi les étudiants sont concernés par Émergence ?

A.G : Pour le moment, on se concentre sur une plateforme où tout va tourner autour de la vie estudiantine. On va traiter de plein de sujets différents : des sérieux comme les marches pour le climat, des plus pratiques comme les examens ou la mobilité sur les campus, mais aussi, des beaucoup plus légers comme les soirées, les chapis etc. Souvent, les étudiants vivent leur expérience universitaire dans un cercle fermé, avec leurs amis proches avec qui il peuvent discuter. Le projet vise donc à rassembler un maximum d’avis sur la plateforme pour dégager les tendances générales sur un même sujet. L’idée, ce serait ensuite que les autorités universitaires prennent en compte ces sondages pour effectuer des changements.

I.J : Donc pour l’instant, les étudiants sont les plus concernés par la plateforme puisqu’ils sont les à pouvoir participer aux sondages.

Propos recueillis par Tom Léonet

Leur site : www.i-emergence.com